Dans 'La Rivale', Éric-Emmanuel Schmitt dévoile un duel palpitant entre deux femmes, mêlant amour, jalousie et quête de vérité. Entre admiration et rivalité, Louise, avocate émérite, voit son destin basculer face à une mystérieuse inconnue, dévoilant des secrets sombres. Une exploration magistrale de l'âme humaine, captivante et poignante

La Rivale : plongée au coeur d’un duel passionné signé Eric-Emmanuel Schmitt
Un partage de notre contenu
Rate this post

La Rivale » d’Éric-Emmanuel Schmitt offre une plongée envoûtante dans un duel passionné entre deux femmes, un combat où l’amour, la jalousie et la quête de vérité se mêlent. Dans ce roman, Louise, brillante avocate, voit sa vie basculer lorsqu’elle rencontre une mystérieuse femme qui semble incarner son double. Entre admiration et rivalité, les deux femmes s’engagent dans un affrontement psychologique intense, révélant les secrets les plus sombres de leur passé. Schmitt explore avec finesse les intrications de l’âme humaine, offrant un récit captivant et poignant qui ne manquera pas de fasciner les lecteurs

L’écrivain Eric-Emmanuel Schmitt rend hommage à la célèbre diva Maria Callas à travers son roman La Rivale. En mêlant réalité et fiction, l’auteur nous plonge au cœur d’un duel passionné entre la diva et une cantatrice maudite et imaginaire nommée Carlotta Berlumi.

https://twitter.com/lesoir/status/1723420346521420264

Une histoire fictive dans les coulisses de l’opéra

Le récit se déroule à la fameuse Scala de Milan, haut-lieu de l’art lyrique. Carlotta Berlumi, une cantatrice âgée, revient sur les lieux et partage avec Enzo, un jeune garçon bien élevé, les années de gloire de l’opéra. Carlotta est la rivale de la Callas, une cantatrice qui souhaite prendre sa place sur le devant de la scène. Elle décrit avec passion les affres et les sacrifices des cantatrices qui, sur scène, jouent des rôles d’héroïnes et laissent transparaître leurs émotions à travers des airs déchirants et des prières à fendre l’âme.

Une rivalité entre deux divas

La renommée de Maria Callas dépasse celle d’une simple chanteuse lyrique pour devenir celle d’une véritable icône célébrée dans le monde entier. Sa popularité est notamment alimentée par ses caprices de star, ce qui peut susciter la jalousie des autres cantatrices.

Carlotta ne supporte pas que la lumière soit toujours braquée sur la Callas et que toutes les autres soient condamnées à l’oubli. Eric-Emmanuel Schmitt dresse avec humour le portrait de cette rivale jalouse qui se trouve dans le public ce fameux soir de 1958 où Maria Callas interprète le rôle de Norma à l’opéra de Rome.

Une admiration sans limites pour la Callas

Eric-Emmanuel Schmitt exprime son admiration pour Maria Callas à travers des mots élogieux. Il décrit sa voix comme étant à la fois puissante et meurtrie, associant la force et la fragilité. L’écrivain souligne la beauté incomparable du chant de la diva, capable de désespérer et de consoler en même temps. Il fait également un parallèle entre La Rivale et d’autres œuvres de l’auteur, tels que Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran ou Oscar et la dame rose.

A travers ce roman captivant, Eric-Emmanuel Schmitt nous plonge dans l’univers fascinant de l’opéra, mettant en lumière les rivalités et les passions qui animent ce monde unique. La Rivale est une ode à la musique et à la carrière exceptionnelle de Maria Callas, une diva qui a marqué l’histoire de l’opéra.

antoine eldorado

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *