Un partage de notre contenu
Merci de voter ceci nous motive post

Un peu de français

Pour ce premier point de Français de l’année, nous allons voir dans quel cas il faut utiliser « Quoique » ou « Quoi que ». Pour cela, nous détaillerons ce que sont ces deux mots et les astuces pour retenir quand s’en servir.

QUOIQUE

Il s’agit d’une conjonction de subordination. Son rôle est d’introduire la proposition subordonnée. Pour savoir s’il est question de cette conjonction dans la phrase, il suffit de la remplacer par son équivalent BIEN QUE. Et le tour est joué !

Par exemple : Quoiqu’elle soit fatiguée, Justine ne veut pas se coucher. (= Bien qu’elle soit fatiguée, Justine ne veut pas se coucher.)

QUOI QUE

Il s’agit d’une locution pronominale (un pronom relatif composé, encore appelé pronom relatif indéfini). Pour savoir s’il est question de ce pronom dans la phrase, il suffit de le remplacer par son équivalent QUELLE QUE SOIT LA CHOSE QUE (QUI).

Par exemple : Quoi que fasse sa mère, Justine n’en fait qu’à sa tête. (= Quelle que soit la chose que fasse sa mère, Justine n’en fait qu’à sa tête.)

Astuces

Pour se souvenir à quel « quoique » se réfèrent les équivalents, pensez à leur nombre de mots 😉

Compléments

Quoique peut s’employer sans verbe conjugué : Quoique fatiguée, Justine ne veut pas se coucher.

S’ils sont suivis d’une voyelle, ils prennent une apostrophe : Quoiqu’il, Quoi qu’il.

Camille Gretzel
Les derniers articles par Camille Gretzel (tout voir)
Lire un article :  Grammaire : "Soi-disant" ou "Soit-disant" : Un expert vous explique les subtilités grammaticales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *