Les femmes écrivaines célèbres ont souvent marqué l'histoire non seulement par leurs mots, mais aussi par leur style vestimentaire audacieux. Des figures telles que Marlene Dietrich, George Sand, Colette, Edith Sitwell et Flannery O'Connor ont choisi des tenues excentriques qui reflétaient leur indépendance d'esprit et leur créativité. Que ce soit en portant des nœuds papillon, des pantalons ou des robes spectaculaires, elles ont brisé les normes sociales de leur époque et sont devenues des icônes de la mode et de la littérature, montrant que l'expression de soi peut être aussi diverse que la plume

L’excentricité vestimentaire des femmes écrivaines : Un aperçu historique
Un partage de notre contenu
Rate this post

Dans le monde de la littérature, les noms de certaines femmes écrivaines résonnent à travers les époques, non seulement pour leur génie littéraire, mais aussi pour leur style vestimentaire excentrique. Ces femmes de lettre audacieuses ont osé défier les conventions de leur époque, tant dans leurs mots que dans leur manière de s’habiller prenons comme référence une femme célèbre qui a utilisé le nœud papillon comme accessoire de mode était la chanteuse et actrice Marlene Dietrich .

Nous voici donc parti pour parcourir les armoires pour une plongée  dans l’histoire pour découvrir l’extravagance vestimentaire de quelques-unes des écrivaines les plus mémorables de tous les temps.

Marlene Dietrich et les nœuds papillon

Une femme célèbre qui a utilisé des nœuds papillon comme accessoire de mode était la chanteuse et actrice Marlene Dietrich. Marlene Dietrich était une icône de style des années 1930 et 1940, connue pour sa sophistication et son allure androgyne. Elle était souvent photographiée portant des nœuds papillon avec des tenues élégantes, ce qui est devenu l’une de ses signatures de mode.

Marlene Dietrich et les nœuds papillon
Marlene Dietrich et les nœuds papillon

Dietrich a contribué à populariser l’aspect androgyne dans la mode féminine de son époque, et son choix de porter des nœuds papillon en était un élément clé. Elle était audacieuse dans sa manière de s’habiller et a ouvert la voie à une nouvelle conception de la féminité, montrant que les femmes pouvaient adopter des éléments de mode traditionnellement masculins tout en restant élégantes et séduisantes.

Son style unique et son utilisation des nœuds papillon en font une figure emblématique de l’histoire de la mode et de l’individualité vestimentaire.

George Sand : L’écrivaine en pantalon

Au XIXe siècle, George Sand a secoué les normes de genre de son époque en portant des pantalons, une audace qui a scandalisé la société de son temps. De son vrai nom, Amantine Lucile Aurore Dupin, George Sand était une romancière prolifique qui a écrit sous un pseudonyme masculin pour être prise au sérieux en tant qu’écrivaine. Son style vestimentaire androgyne:

  • avec des pantalons,
  • des chemises
  • et des vestes,

était à l’image de sa rébellion contre les rôles de genre traditionnels. Elle est devenue une icône de l’époque romantique, tant pour son talent littéraire que pour son excentricité vestimentaire.

Colette : La femme de lettres bohème

Au début du XXe siècle, Colette était une figure emblématique de la vie bohème à Paris. Écrivaine talentueuse, elle était également connue pour son style de vie non conventionnel et sa garde-robe excentrique. Elle portait des chapeaux extravagants, des tenues de théâtre et des bijoux voyants. Sa tenue vestimentaire était le reflet de son esprit libre et de sa passion pour l’art.

Colette : La femme de lettres bohème
Colette : La femme de lettres bohème

Elle a continué à écrire sur des sujets variés, devenant l’une des femmes les plus influentes de son époque.

Edith Sitwell : L’Écrivaine Poète en Robes Spectaculaires

Edith Sitwell, poète et écrivaine britannique du XXe siècle, était célèbre pour ses robes excentriques et ses bijoux exubérants. Elle portait souvent des tenues extravagantes, notamment des robes longues avec des motifs audacieux et des plumes. Son style flamboyant était une extension de sa personnalité créative et de son engagement envers l’art. Elle était également une mécène des arts, soutenant de jeunes artistes et écrivains talentueux de son époque.

Flannery O’Connor : L’écrivaine du sud et son style unique

Flannery O’Connor, écrivaine du Sud des États-Unis, était connue pour son style vestimentaire distinctif. Elle portait souvent des robes simples, des chapeaux et des lunettes de soleil noires, ce qui lui donnait une apparence mystérieuse. Malgré sa modestie apparente, son style unique la distinguait des autres écrivains de son époque. Elle était célèbre pour ses récits empreints d’une vision sombre et grotesque de la vie dans le Sud des États-Unis.

Pour conclure

Ces femmes écrivaines ont défié les normes sociales de leur temps, que ce soit par leur style vestimentaire excentrique, leur écriture révolutionnaire ou leur mode de vie non conventionnel. Leur héritage perdure aujourd’hui, rappelant que l’expression de soi peut prendre de nombreuses formes, y compris la manière dont on choisit de s’habiller. Elles nous rappellent que l’extravagance vestimentaire peut être un acte de rébellion, une affirmation de soi et une célébration de l’individualité.

jerome abrouet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *