Plongez dans l'univers coloré et chaleureux du Nord de la France avec ce guide des expressions ch'ti incontournables. Ces tournures de phrases pittoresques, véritables témoins de la richesse culturelle et linguistique régionale, vous ouvriront les portes d'une communication authentique et pleine d'humour. Découvrez comment le patois ch'ti enrichit les dialogues, rapproche les gens et célèbre l'identité nordiste à travers ses expressions les plus emblématiques

Découvrez le top 10 des expressions ch’ti incontournables pour comprendre la culture nordiste
Un partage de notre contenu
Rate this post

Les expressions ch’ti sont devenues très populaires grâce au film « Bienvenue chez les Ch’tis » sorti en 2008 par exemple on ne dit pas Il pleut des cordes ou avoir la poisse. Elles se répandent désormais dans toute la France. Découvrez-en dix incontournables pour comprendre la culture nordiste.

Il drache

Le mot « drache » désigne la pluie dans le dialecte ch’ti. On dit même souvent « il drache comme vache qui pisse » pour souligner la force de la pluie dans le Nord. Les habitants de cette région sont donc très familiers avec ce mot et savent s’y adapter en sortant leurs parapluies.

Un crayon de bois

Dans le Nord, on tient à appeler un crayon à papier un « crayon de bois ». Certains pourraient dire que c’est un pléonasme, mais les Ch’tis attachent de l’importance à cette précision. C’est ainsi qu’ils distinguent ce type de crayon des autres.

Hé, biloute !

Le mot « biloute » est synonyme de « Ch’ti » dans l’imaginaire des Français. Il désigne en général un homme, mais plus souvent un jeune homme ou un ami. C’est un terme affectueux souvent utilisé pour se saluer entre Ch’tis.

Espèce ed boubourse !

Cette expression moins aimable est utilisée pour qualifier un imbécile en ch’ti. Les Ch’tis aiment inverser la structure de certaines expressions, d’où l’utilisation du « de » inversé. Cette insulte est souvent utilisée en réponse à ceux qui méprisent la culture et les habitants du Nord.

J’te dis quoi

Si un Ch’ti vous dit cela, ne lui répondez pas simplement par un « tu me dis quoi ? ». Dans le dialecte ch’ti, cette expression signifie plutôt « je te tiens au courant de la suite ». C’est une marque de considération et de respect envers l’autre.

Hein ? !

On pourrait penser que le mot « hein » est utilisé partout en France, mais il est particulièrement répandu dans le Nord. Lorsqu’un Ch’ti a un doute sur ce qui a été dit, il demande souvent à son interlocuteur de répéter en utilisant ce « hein » tonitruant.

Une torgnole

Le mot « torgnole » est une expression ch’ti qui désigne une gifle. Cette expression est connue dans tout l’Hexagone et il vaut mieux l’éviter si vous ne voulez pas recevoir ce genre de sanction.

Le petit pain

Alors que la France était divisée entre les partisans du « pain au chocolat » et ceux de la « chocolatine », les Ch’tis ont continué d’appeler cette viennoiserie un « petit pain ». Ils ont ainsi évité de prendre parti dans ce débat national.

Sake éddins !

Ne confondez pas cette expression ch’ti avec le saké japonais. Elle peut se traduire par « tire dedans ». Cela signifie encourager l’autre à se lancer ou à se dépêcher. Une façon d’exprimer son soutien ou son impatience.

Quoque ch’est qu’te berdoules ?

Cette expression ch’ti peut être traduite par « qu’est-ce que tu fabriques ? » ou « qu’est-ce que tu fiches ? ». Elle est utilisée pour demander à quelqu’un pourquoi il traîne ou s’il se comporte de manière inappropriée. Soyez prêt à donner des explications si vous l’entendez.

jerome abrouet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *