Continuer « à » ou continuer « de » : ne faites plus la faute !
Un partage de notre contenu
Merci de voter ceci nous motive post

La langue française, avec sa richesse et sa complexité, offre souvent plusieurs tournures pour exprimer une même idée. Cependant, cette diversité peut parfois être source de confusion, notamment lorsqu’il s’agit de choisir entre « continuer à » et « continuer de ».

Ces deux prépositions, bien que semblables en apparence, ne sont pas toujours interchangeables. Cet article vise à éclaircir cette subtilité pour que vous ne fassiez plus l’erreur.

La règle générale

La règle générale concernant l’usage de « continuer à » et « continuer de » est assez floue, car en français moderne, les deux formes sont souvent utilisées de manière interchangeable. Toutefois, une nuance traditionnelle persiste, et la connaître peut enrichir votre expression écrite et orale. Tout comme certaine règle de grammaire : « Soi-disant » ou « Soit-disant » il y a des exceptions et cela donne tout son charme à la langue française.

Continuer « à »

« Continuer à » est généralement utilisé lorsque l’action se poursuit sans interruption. Il suggère la persistance d’une activité déjà en cours. Par exemple :

  • Elle continue à travailler après ses heures.
  • Il continue à pleuvoir depuis ce matin.

Dans ces phrases, « continuer à » indique que l’action de travailler ou de pleuvoir est en cours et se maintient dans le temps. vous pouvez trouver d’autres exemples sur le site lalanguefrancaise.com et particulièrement cet article « Continuer à » ou « continuer de » ?

Continuer « de »

« Continuer de », quant à lui, est souvent employé pour marquer la répétition d’actions successives ou habituelles. Il peut également introduire une idée de reprise après une interruption. Par exemple :

  • Il continue de visiter ses grands-parents tous les dimanches.
  • Après une courte pause, elle continue de chanter.
Lire un article :  Quoique ? Quoi que ?

Ici, « continuer de » met l’accent sur le caractère répétitif de la visite ou sur la reprise du chant.

L’aspect régional et stylistique

Il est important de noter que l’usage de « continuer à » et « continuer de » peut varier selon les régions et le style littéraire. Certains auteurs peuvent avoir une préférence stylistique pour l’une ou l’autre forme, indépendamment de la règle générale.

Conseils pratiques

Pour ne plus faire l’erreur, voici quelques conseils :

  • Lorsque vous hésitez, remplacez mentalement « continuer » par « persister » pour « continuer à » et par « reprendre » pour « continuer de ». Si la phrase reste cohérente, vous avez probablement choisi la bonne préposition.
  • Lisez à haute voix. Souvent, l’oreille peut vous guider vers l’option qui sonne le mieux dans le contexte donné.
  • Considérez le rythme de l’action. Est-ce une action constante ou une série d’actions séquentielles ? Cela peut vous aider à choisir entre « à » et « de ».

Conclusion

Bien que « continuer à » et « continuer de » soient souvent utilisés de manière interchangeable dans le français contemporain, connaître la nuance entre ces deux tournures peut affiner votre compréhension de la langue et améliorer votre expression. En prêtant attention au contexte et à la nature de l’action, vous pouvez choisir la préposition qui convient le mieux et ainsi éviter les erreurs courantes.

La maîtrise de ces petites subtilités linguistiques est l’une des joies d’apprendre et de s’exprimer en français

Camille Gretzel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *