L'orthographe peut parfois être déroutante, surtout lorsque des exceptions apparaissent dans des mots couramment utilisés. C'est le cas du verbe "suffir" ou "suffire", qui peut prêter à confusion. Dans cet article, nous vous expliquerons comment bien orthographier ce verbe et éviter les erreurs.

Conjugaison suffire : Évitez cette faute courante « Suffire » ou « Suffir » que même les professeurs font
Un partage de notre contenu
Merci de voter ceci nous motive post

La conjugaison du verbe « suffire » est souvent une source d’erreurs, même parmi les enseignants. Cela peut paraître surprenant, mais l’incertitude entre « suffire » et « suffir » persiste chez de nombreux francophones tout comme le participe passé avec le pronom « elles ». Ce verbe, essentiel à maîtriser, revêt une importance particulière dans la langue française, car il concerne la capacité ou la suffisance. Il est crucial de comprendre non seulement comment correctement-tous-les-verbes-sans-jamais-faire-de-fautes »>conjuguer correctement ce verbe mais aussi comment l’employer dans divers contextes. Cet article détaillera la bonne conjugaison de « suffire » à travers les temps, évitant ainsi les fautes courantes qui peuvent embarrasser même les plus érudits.

Le cas particulier du verbe « suffire »

Le verbe « suffire » est souvent utilisé dans la langue française pour exprimer une quantité ou une qualité qui est satisfaisante ou adéquate. Sa conjugaison au présent de l’indicatif est la suivante :

  • Je suffis
  • Tu suffis
  • Il/elle/on suffit
  • Nous suffisons
  • Vous suffisez
  • Ils/elles suffisent

La particularité de ce verbe réside dans son orthographe à l’infinitif. Contrairement à la plupart des verbes dont l’infinitif se termine par le son « -ir », le verbe « suffire » prend un « e » final. Ainsi, la forme correcte est « suffire ». Il est important de noter cette exception afin d’éviter les erreurs fréquentes.

Connaître le groupe du verbe

Pour faciliter l’orthographe des verbes, il est utile de connaître leur groupe. Les verbes en « -ir » peuvent être classés en deux groupes :

Lire un article :  Conjugaison : Arrêtez de massacrer la conjugaison de 'dîner' : apprenez comment ici

Le 2e groupe

Les verbes du 2e groupe sont ceux dont le participe présent se termine en « -issant ». Par exemple, le verbe « finir » donne « finissant ». Tous ces verbes s’écrivent avec un « ir » à l’infinitif. Par conséquent, il ne faut pas confondre « suffir » avec les verbes du 2e groupe.

Le 3e groupe

Le 3e groupe comprend les verbes irréguliers, qui ne suivent pas les mêmes règles que les verbes du 1er et du 2e groupe. Pour déterminer si un verbe en « -ir » fait partie du 3e groupe, il faut observer le nombre de syllabes à l’infinitif et au participe présent. Si le verbe a une syllabe de moins à l’infinitif qu’au participe présent, alors il fait partie du 3e groupe. C’est le cas des verbes « lire » (lire – lisant) et « écrire » (écrire – écrivant). Ils prennent donc un « e » final à l’infinitif.

le mot de la fin

Le verbe « suffir » est orthographié « suffire » à l’infinitif. Il ne faut pas confondre ce verbe avec les verbes du 2e groupe dont l’infinitif se termine en « -ir ». De plus, il est important de distinguer les verbes du 3e groupe qui prennent un « e » final à l’infinitif. En suivant ces règles, vous éviterez les erreurs d’orthographe courantes liées à ce verbe.

jerome abrouet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *