En France aussi : la pyramide de Marseille

« En France aussi » est un rendez-vous mensuel permettant de (re)découvrir la richesse et la beauté de la France. Vous pouvez retrouver toutes les participations sur la page Facebook.

Ce mois-ci, le thème « La France insolite » est proposé par Olivia de « La fille de l’encre ».
Pour une fois, dès que le thème a été proposé, j’ai su de quoi j’allais vous parler. Et incroyable, en plus, j’avais des photos en stock ! Elles commencent même à dater… Je les ai faites un été, en prévision d’un article du rendez-vous. Je me doutais qu’un jour, un thème collerait 😀 

Et qu’est-ce qui peut-être insolite à Marseille ? Une pyramide ! Oui, à Marseille, nous avons même une pyramide. Pas aussi vieille que celles d’Egypte, pas aussi connue que celle de Paris, mais nous en avons une !

Un peu oubliée, un peu à l’abandon, mais on va dire que c’est ce qui lui donne un certain charme ?

Où est-elle ?

La pyramide est libre d’accès et se situe dans le 8ème arrondissement, allée Emmanuel Chabrier. Il n’est pas simple de la trouver, car elle est cachée par la végétation. Et même si elle est dans un parc, elle est très proche des habitations. Je l’avais imaginée plus perdue.

C’est le seul vestige de la grande propriété du château du Roy d’Espagne, célèbre pour avoir accueilli, à la demande de Napoléon, le roi d’Espagne Charles IV du 14 décembre 1788 au 19 mars 1808.

Pourquoi a-t-elle été construite ?

Cette pyramide de 6 mètres de haut fut construite vers 1809 par  Dominique Bastide, riche négociant marseillais et propriétaire du château du Roy d’Espagne, pour servir de mausolée à son fils Camille Georges, mort en 1809 alors qu’il n’avait que deux ans. Plus tard, la dépouille de sa femme y fut également déposée.

Lorsque le château est détruit à la fin des années 1950, les corps sont transférés au cimetière de Saint Charles tandis que la pyramide est laissée à l’abandon.

Photo tirée du site Tourisme-Marseille

Et maintenant ?

La végétation a repris ses droits sur la pyramide abandonnée, plusieurs plantes aromatiques ont pris racine dans les anfractuosités. L’accès à la salle intérieure a été muré. Les murs ont été tagués durant plusieurs années.

La pyramide semble connaître un répit, les gens du quartier l’aiment et racontent son histoire pour sensibiliser le grand public.
Des projets de rénovation ont été entrepris en 2008 et d’autres suivront certainement.

.

 

Sur cette découverte, je vous dis A la prochaine !
En attendant, vous pouvez découvrir les articles des autres participants :

Carte à venir

 

 

 

  Vous aimerez aussi :

 En France aussi : Lieux de tournage à Marseille

 En France aussi : se faire peur à Marseille

1407 En France aussi : le parc Borely

1311 En France aussi : l’Huveaune

18 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *