En France aussi : Notre-Dame de la Garde

logo-EnFranceAussi« En France aussi » est un rendez-vous mensuel permettant de (re)découvrir la richesse et la beauté de la France. Vous pouvez retrouver toutes les participations sur la page Facebook.

 

Ce mois-ci, Plume de Expériences en famille a proposé le thème : patrimoine religieux.
J’ai longtemps hésité à vous parler de Notre-Dame de la Garde. Pourquoi ? Parce que c’est un monument phare de Marseille. Un incontournable. Qui, de passage dans la cité phocéenne, n’a pas gravi la colline pour monter jusqu’à la basilique ?

Dans tous mes articles #EnFranceAussi, je l’ai souvent mentionnée. Pas la peine de mettre tous les liens, il y en aurait trop. J’en ai bien sûr parlé pour un week-end à Marseille, mais j’ai tourné autour du sujet dans d’autres article, tels que celui sur le Bois Sacré qui l’entoure, la vue qu’on y admire ou la Bonne Mère, la statue perchée en haut de la basilique.

Aujourd’hui, je vous emmène plus près, à l’intérieur !

Notre Dame de la Garde

A l’origine

La basilique actuelle se situe sur un piton calcaire de 149m de haut. Cette place était hautement stratégique et, en 1214, un prête y fit construire un petit sanctuaire consacré à la Vierge Marie.
La colline s’appelant « La Garde », le sanctuaire fut tout naturellement appelé Notre-Dame de la Garde.
La petite chapelle fut agrandie en 1477.

En 1536 se termina la construction d’un fort à cet emplacement, décidé par François Ier pour protéger Marseille des assauts de Charles Quint. Pourtant, fait étrange, le sanctuaire fut conservé et resta ouvert au public qui pouvait venir s’y recueillir.

A partir de la fin du XVIe siècle, de nombreux marins prirent l’habitude de se rendre à Notre-Dame de la Garde pour y prier et y déposer des ex-voto. Auparavant, ils priaient devant la statue de Notre-Dame de la Mer dans l’église Saint-Etienne située là où se trouve actuellement l’église Notre-Dame du Mont et détruite en 1588. 

La basilique actuelle

Durant la Révolution, l’ensemble est désaffecté. Ce n’est que le 4 avril 1807 que la chapelle Notre-Dame de la Garde est rouverte au culte.

En 1851, il fut décidé qu’un nouveau sanctuaire, plus grand, serait construit.
Deux projets sont présentés. L’un proposant une église de style néo-gothique, l’autre de style néo-roman. Ce second projet fut retenu. Les plant ont été dessinés par l’architecte Henri-Jacques Espérandieu, alors âgé de 23 ans.

La première pierre fut posée le 11 septembre 1853 et le 4 juin 1864, le sanctuaire put être consacré, avec un clocher non terminé (il y eut des interruptions de chantier par manque d’argent).

La basilique comporte deux parties : une église basse, ou crypte, creusée dans le roc et de style roman, et au-dessus une église haute de style romano-byzantin décorée de mosaïques.

Et maintenant, place aux photos !

Arches extérieures

Sanctuaire dédié à la Vierge Marie

Entrée de la crypte

Vierge à l’entrée de la crypte. On peut apercevoir des ex-voto au mur

Crypte de Notre-Dame de la Garde

Basilique Notre-Dame de la Garde

Ex-voto dans la basilique Notre-Dame de la Garde

Basilique Notre-Dame de la Garde

Grande coupole de la basilique Notre-Dame de la Garde

Quand s’y rendre ?

En été, la basilique est ouverte de 7h à 19h15. En hiver, d’octobre à mars, elle ferme une heure plus tôt, à 18h15. Les visites sont libres.

Vous pouvez assister aux offices religieux, qui ont lieux soit dans la crypte, soit dans la basilique. Vous pouvez avoir leurs horaires sur le site officiel de Notre-Dame de la Garde.

Si vous le désirez, vous pouvez déjeuner à la cafétéria de la basilique. Elle est tenue par les Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée. Il est prudent de réserver, surtout les samedis et dimanches.

 

Je vous dis :

A la prochaine !

CONCOURS !

Nous sommes très heureux de permettre à l’un d’entre vous, amis lecteurs, de gagner l’Encyclopédie du voyage Baie du Mont-Saint-Michel de Gallimard.

Merci à Gallimard qui a eu la gentillesse de s’associer à notre rendez-vous.


Il vous suffit de commenter ici (ou sur l’un des autres articles du rendez-vous) ET sur la page Facebook #EnFranceAussi entre le 1er et le 15 mai.


Cliquer sur Règlement pour en savoir plus.
Pour tout savoir sur le rendez-vous : ici.

 

 

  Vous aimerez aussi :

virée nocturne dans Marseille

En France aussi :

Au fil de l’eau

En France aussi :

Le parc du Mugel

 

Categories: En France aussi

32 comments

  • Mathilde

    Je suis allée de nombreuses fois à Marseille mais j’ai toujours repoussée la visite de la basilique !! Ça à l’air vraiment superbe à l’intérieur !

    • Florence

      C’est très beau. Elle mérite le détour 🙂
      C’est rare de venir à Marseille et ne pas aller visiter la Bonne Mère. Tu ne devais pas y être en simple touriste, non ?

  • Mitchka

    c’est drole, je ne connais la Bonne mère que de l’extérieur, et maintenant que je vois l’intérieur je trouve qu’elle ressemble étrangement à l’église de la Fourvière à Lyon …même situation,en haut d’une colline, même type d’architecture et d’ornement… enfin peu importe. Tu as eu raison de prendre cette église pour ce thème : c’est effectivement un incontournable de Marseille !

  • Sylvie

    Voilà là une visite très intéressante car, si j’avais effectivement souvent entendu parler de cette basilique, je n’en avais en revanche jamais vu de photos de l’intérieur ! Et force est de constater que ça a l’air vraiment joli ! Ça ne ressemble en tout cas en rien aux églises de par chez moi, et si je vais par là-bas un jour alors il me faudra moi aussi gravir la colline car tu m’as donné là envie d’aller voir ça d’un peu plus près. Merci pour ce chouette partage !

    • Florence

      C’est sûr que les églises de ta région n’y ressemblent pas !
      Quant à y monter à pied, c’est très facile. Un sentier part quasiment de chez moi (de la place Castellane, où il y a une station de métro). On commence d’ailleurs à croiser des touristes qui s’y rendent. Il y a une semaine ou deux, un samedi matin, je venais d’acheter ma baguette de pain pour le petit déjeuner et j’ai croisé un couple d’asiatiques (c’est bon, je faisais locale avec ma baguette 😀 ).

  • Pierre

    C’est incroyable, je n’y suis jamais allé mais j’ai l’impression de bien la connaître cette « Bonne Mère » !! En tout cas, l’intérieur est encore plus fabuleux que l’extérieur. Merci pour la visite. La prochaine fois, j’espère que ce sera en vrai ! 🙂

  • Sabrina

    Et ben heureusement que tu as finalement décidé de nous en parler.
    J’aime l’idée de grimper avant d’y accéder. Ça revient à dire que « Notre Dame de la Garde se mérite ».
    Je viens de procéder à ma dernière location marseillaise et depuis ma chambre j’aurai parait-il une magnifique vue sur la Bonne Mère. La classe non,
    Tout à fait d’accord avec Anne, l’intérieur rappelle la mosquée de Cordoue.
    Merci pour ce bel article Florence. Je file lire les autres que tu as rédigés.

  • Marlène

    Je n’y suis jamais allée donc je découvre l’intérieur à travers tes photos… et je suis très étonnée par le côté ultra-coloré et riche du décor ! Ça tranche avec les édifices religieux que j’ai eu l’habitude de voir 🙂

  • Plume

    J’y suis allée un samedi de septembre il y a quelques année… J’y était quelques minutes avant l’ouverture… Personne !
    Quel plaisir de la visiter quasi seuls. J’en ai gardé un souvenir impérissable.

  • Estelle

    C’est marrant elle ressemble à la Mezquita de Cordoba à l’intérieur avec ses voûtes rayées rouge et blanc. Elle semble aussi belle à l’intérieur que majestueuse de l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *