Publier son livre – 2

img_3960Vous avez terminé d’écrire votre histoire. Votre premier jet dans un premier temps et toutes les relectures et corrections dans un second.
Tout d’abord, félicitations d’être arrivé jusque là !

 

Vous avez à présent un manuscrit entre les mains (ou dans votre disque dur) et vous vous demandez « Qu’en faire, à présent ? »

 

Plusieurs options s’offrent à vous pour le publier, tenir le livre entre vos mains, le présenter à de futurs lecteurs. Tout dépend de ce que vous désirez. Vous pourrez avoir affaire :

  1. aux maisons d’édition avec un contrat à compte d’éditeur,
  2. aux maisons d’édition avec un contrat à compte d’auteur,
  3. à l’autoédition.

 

Chaque point sera traité dans un article.
Je tiens à signaler que cette série d’articles est essentiellement écrite pour les béotiens. Ceux qui connaissent le monde de l’édition n’y apprendront pas forcément de faits nouveaux. Toutefois, si vous avez des remarques, elles sont les bienvenues.

 

Aujourd’hui, nous nous pencherons sur

Les maisons avec un contrat à compte d’auteur

 

Certaines maisons d’édition sont spécialisées dans les contrats à compte d’éditeur, d’autres dans ceux à compte d’auteur et certaines dans les deux. Renseignez-vous bien avant d’envoyer votre manuscrit.

 

Spécificité

Dans le cas d’une maison d’édition à compte d’auteur, c’est l’auteur qui paie afin de pouvoir être publié.

Légalement, il ne constitue pas un contrat d’édition (voir les articles 49-V de la loi n°57-298 du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique et L. 132-2 du Code de la propriété intellectuelle).
Nous avons plutôt à faire à des prestataires de services (qui parfois se font passer pour des maisons avec des contrats à compte d’éditeur).

Logiquement, puisque ce n’est pas un contrat d’édition, les droits d’auteur ne devraient pas être cédés. Cependant, ce n’est pas toujours le cas.

 

Rôle

Tout comme pour une maison d’édition à compte d’éditeur, le livre est soumis à un remaniement éditorial (relecture et correction du manuscrit).
Une couverture peut vous être proposée.
L’éditeur se charge de fournir un ISBN (International Standard Book Number – numéro international unique à chaque livre, permettant de l’identifier), de déposer un exemplaire à la BNF.
Il assure l’impression de votre ouvrage et enfin sa diffusion et sa distribution.

Bien évidemment, chaque étape est facturée. Suivant les contrats, vous n’êtes pas obligés de passer par l’éditeur pour les réaliser

 

Pourquoi passer par une telle maison ?

Peut-être ne savez-vous plus quoi faire de votre argent ? 😉
Plus sérieusement, si une maison d’édition vous demande de l’argent pour publier votre livre : REFLECHISSEZ.
Est-ce bien cela que vous désirez ? Ce n’est pas pour rien qu’en Angleterre, ce type de maisons sont appelées Vanity publishers (éditeurs flattant la vanité des auteurs). Car la plupart des auteurs souhaitent être publiés…

Certaines maisons font correctement leur travail et, en échange de votre argent, vous savez que vous serez soutenu dans votre aventure éditoriale. Ce n’est pas rien et cela peut valoir le coup suivant la maison. Encore une fois : RENSEIGNEZ-VOUS.

 

Que faire ?

Votre manuscrit est prêt à être envoyé et vous souhaitez être soutenu.

Sélectionnez les maisons d’édition qui répondent à vos attentes et envoyez votre manuscrit par mail ou par la poste, selon ce qui est spécifié sur le site des maisons d’édition sélectionnées.

Attendez !! Car dans ces maisons, le manuscrit doit également passer par un comité de lecture avant d’être retenu (certaines maisons peuvent être sélectives pour suivre une ligne éditoriale, d’autres ne pensent qu’à leur intérêt commercial).

Il se peut également que vous ayez envoyé votre manuscrit à cette maison d’édition en croyant qu’elle proposait des contrats à compte d’éditeur. Si c’est le cas et qu’elle vous demande de l’argent : fuyez (sauf si vous changez d’avis et que finalement, cela ne vous dérange pas de payer)

 

 

Si jamais vous avez envie que je traite d’un sujet, laissez-moi un commentaire, j’y répondrai avec plaisir lors d’un prochain article.

 

Vous aimerez aussi :

persoptitConstruire les personnages

letters-637326_640ptitDifférence entre intrigue et histoire

writing-440263_1280ptitAutobiographie ? Autofiction ?

home-office-336377_640ptitLes résidences d’auteurs

6 comments

  • Chris Simon

    Je vois que tu avances dans ta démarche et tu en fais profiter les autres. Je voudrais ajouter une chose, les maisons d’édition à compte d’auteur, ni, ne vendront ni ne feront la promotion de votre livre, car elles ont déjà gagné de l’argent en vous faisant payer vos livres la plupart du temps un prix exorbitant, vous auriez pu le faire vous-même pour un quart du prix qu’elles proposent Alors vraiment, passez votre chemin. Autoéditez-vous ou trouvez un éditeur digne de ce nom (avec un diffuseur).

  • CHENE Fabienne

    J’ai contacté une maison d’edition pour la publication d’une quarantaine de poèmes mais je ne m’attzndais pas á ce qu’elle le demande une somme importante pour la fabrication du livre, la quantité, la couverture, la correction… la promotion !
    Je souhaiterai envoyer mon recueil à une maison d’edition qui me dira vraiment si j’ai du talent ou non ? Que me conseillez vous ? Merci

    • Florence

      Bonjour,

      Les maisons d’édition à compte d’auteur demandent effectivement de l’argent pour publier votre livre. Pour eux, le plus souvent, peu importe que le livre soit bien.
      Si vous souhaitez ne rien débourser, il vous suffit de signer un VRAI contrat avec une maison d’édition à compte d’éditeur (http://www.florencegindre.fr/2016/10/publier-livre-1/). Si vous devez débourser un seul centimes, c’est que ne c’est pas du compte d’éditeur. Ces maisons assurant de vrais contrats à compte d’éditeur sont plus exigeantes à la qualité de ce qu’elles publient.
      Voici une liste de maisons d’édition publiant des poèmes : http://www.florencegindre.fr/2017/04/ou-publier-ses-poemes/
      Bon courage dans vos recherches

  • Serveau fabienne

    Intéressant. car j’écris de la poésie. Celle qui sort du coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *