Interview de Laure des Aventurières

Pour cette rentrée, j’ai décidé d’interviewer Laure du blog « Les Aventurières ». Je l’ai connu grâce à Haydée, de Travel Plugin qui relie régulièrement ses articles.

J’aime me donner les moyens de vivre mes rêves, son site ne pouvait que me plaire.

***

aventurieresBonjour Laure.
Comment vous est venue l’idée de créer votre blog « Les Aventurières » ?

J’ai créé les Aventurières parce que j’étais frustrée de voir des gens talentueux à qui l’on avait appris à avoir peur plutôt qu’à oser, qui restaient coincés dans des emplois ou des vies qui ne leur plaisaient plus, en ignorant leur potentiel, et leurs talents.

Au début je voulais partager les outils de communication et marketing que j’utilisais, puis rapidement je me suis rendue compte que j’avais envie de passer un message plus large, de créer une anti-école de l’entrepreneuriat, où l’on apprend à faire ce qu’on aime, en plaçant son plaisir et son génie en premier.

Mon objectif est de créer un environnement qui encourage les femmes à se lancer, et à prendre des risques pour mener une vie passionnante.

 

A qui s’adresse-t-il tout particulièrement ?

Aux femmes qui sentent qu’elles veulent libérer leur génie mais n’osent pas se lancer dans le domaine qui les passionnent.

 

untitled-designVous avez habité dans différents pays. Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Ce que je préfère dans l’étranger, c’est aussi ce que j’aime le moins : le déracinement et le sentiment d’être perdue qu’on a au début. J’aime me rappeler ce que c’est de ne pas avoir de routine, de n’avoir aucun repère et tout à construire. C’est ce moment où tout est possible, où on réinvente les règles parce qu’on n’a pas d’a priori. Que ce soit de passage ou quand on s’installe, j’adore ce sentiment de liberté et de possibilité, même s’il a aussi un côté plus angoissant. Il nous met face à nous même.

 

Que vous apporte ce blog ?

Le blog, et l’entreprise, m’ont permis d’apprendre énormément de choses sur moi, et de désapprendre énormément de réflexes qui ne me servaient plus.

J’adore ce que je fais parce qu’il n’y a pas de zone de confort. Je crée, j’invente, je casse, je réinvente, et j’apprends énormément. Pour moi c’est un peu comme d’avoir atterri dans la caverne d’Ali baba : j’y trouve ce que j’y apporte, et je découvre sans cesse de nouveaux recoins, de nouvelles aventures à mener.

 

3-1L’entretenir vous prend beaucoup de temps ?

Je travaille à temps plein dessus, en décalé : je commence ma journée en fin de matinée ou début d’après-midi et je finis le soir quand j’ai envie.

 

Avez-vous des projets pour le blog (de développement, de modification, etc.) ?

J’ai toujours beaucoup d’idées : un livre, une gamme d’objets d’Aventurières, un cycle de conférences.

Petit à petit je m’autorise à voir les choses de plus en plus grand : je veux transmettre cet esprit d’Aventure et ce vent de liberté et de possibilité au plus grand nombre. Désapprendre les règles stériles et aider les femmes d’aujourd’hui à laisser s’exprimer leur génie dans toutes ses manifestations.

 

Merci beaucoup Laure.

De rien 😀

.

 

 

Vous aimerez aussi :

Grisélidis de Yes We Blog  

Stéphanie d’Expatrielles 

Nathalie Antonio Giraud

 

Categories: Interviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *