En France aussi : le port antique de Marseille

logo-EnFranceAussi« En France aussi » est un rendez-vous mensuel permettant de (re)découvrir la richesse et la beauté de la France. Vous pouvez retrouver toutes les participations sur la page Facebook.

Le thème de ce mois a été choisi par Mitchka de Fish & Child : la France antique. J’étais servie, sur Marseille, l’histoire antique ne manque pas puisque la ville a été fondée il y a 26 siècles. J’ai décidé de vous présenter plus particulièrement le port antique de Marseille.

1607a

Le port antique de Marseille

En plein centre ville, à deux pas du Vieux Port et de la Canebière, il est possible d’admirer le port antique de Marseille, témoin de l’histoire de la ville. Il s’agit de l’extrémité (de la « corne ») de la calanque de Marseille dans laquelle sont venus accostés les Grecs lors de la fondation de la ville. L’aménagement que nous voyons actuellement date du 1er siècle ap JC.

D’autres vestiges jouxte le port antique, tel que le bassin d’eau douce qui permettait d’alimenter les bateaux qui accostaient, la voie romaine ou la porte de la ville et ses deux tours. Ces restes archéologiques sont inscrits aux monuments historiques depuis 1916 en partie et 1972 de manière plus complète.

1607b

1607c

Le jardin des vestiges – Au premier plan, le bassin d’eau douce

L’envasement progressif de la corne ont conduit à des aménagements ultérieurs. Elle fut conservée en eau au moins jusqu’au VIe siècle ap JC. Elle fut ensuite comblée et remblayée avant d’être recouverte d’habitations.

 Ces trésors de l’Antiquité ont été découverts en 1967 lors de la construction du centre commercial Centre Bourse. Les travaux ont duré plus d’une dizaine d’années.
En 1983, jouxtant le jardin des vestiges, le musée d’Histoire de Marseille a été créé. Son accès se fait dans la galerie de Centre Bourse et il est alors possible d’accéder aux différents étages racontant Marseille. Il est possible de se promener dans le jardin et, à l’intérieur, de contempler des épaves de bateau. La plus célèbre est l’épave de la Bourse. Ce bateau fut abandonné dans la corne qui s’envasait, durant la seconde moitié du IIe siècle ap JC. Ce navire de commerce, long de 23 mètres, est le plus grand navire de commerce antique actuellement présenté dans un musée.

1607d

Epave romaine de la Bourse – Musée d’Histoire de Marseille

1607e

Jardin des vestiges

J’aime beaucoup ce petit coin d’Antiquité au cœur de Marseille. C’est une ville très riche qui n’arrête pas de me surprendre. Je vous fais découvrir quelques aspects à l’occasion de chaque rendez-vous et je vous dis
A la prochaine !

 

Geoguide PyreneesNous sommes très heureux de permettre à l’un d’entre vous, amis lecteurs, de gagner ce beau Geoguide Pyrénées Gascogne édité par Gallimard Loisirs, qui a eu la gentillesse de s’associer à notre rendez-vous.


Il vous suffit de commenter ici (ou sur l’un des autres articles du rendez-vous, dont la liste est mise à jour au fur et à mesure que j’en prends connaissance) ET sur la page Facebook #EnFranceAussi entre le 1er et le 15 juillet.
Cliquer sur Règlement pour en savoir plus.

 

 

 

  Vous aimerez aussi :

  les promenades sonores

  le Marseille souterrain

1608En France aussi :

le quartier de Noailles

la grande parade maritime

 

20 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *