Typographie des dialogues

speech-bubbles-310399_640Lors de l’écriture, nous sommes, en général, confrontés à un moment ou à un autre à des dialogues. D’un point de vue typographique, comment doivent-ils être introduits, écrits ?

Deux types de ponctuations sont admis et vous pouvez utiliser l’un ou l’autre. Il vous faut cependant en choisir un et le garder tout au long de votre manuscrit.

 

Ponctuation avec les guillemets

Le dialogue est encadré par des guillemets français «  ». Il s’ouvre donc par un guillemet ouvrant. Les répliques suivantes sont annoncées en allant à la ligne et en la commençant par un tiret. Le dialogue se termine par un guillemet fermant.

Lorsque le dialogue est entrecoupé de phrases narratives, il ne faut pas oublier de fermer, ouvrir, fermer, etc. les guillemets. Heureusement, la fermeture et l’ouverture des guillemets n’est pas nécessaire si l’incise est courte.

Par exemple :
« Je n’en peux plus, dit le jeune homme tremblant. Je sens que je ne vais pas tenir longtemps.
— Mais si, tu peux y arriver, répondit son ami. »
Pour appuyer ses mots, il tendit les mains pour attraper les poignets de Gustave.
« Tu vois, je te tiens aussi. Nous allons réussir, tu ne vas pas tomber.
— J’aimerais te croire, souffla-t-il épuisé. »

 

Ponctuation sans les guillemets

Le deuxième type de ponctuation n’utilise pas les guillemets. Dans ce cas, toutes les répliques sont introduites par un tiret et en allant à la ligne.

Par exemple :
— Je n’en peux plus, dit le jeune homme tremblant. Je sens que je ne vais pas tenir longtemps.
— Mais si, tu peux y arriver, répondit son ami.
Pour appuyer ses mots, il tendit les mains pour attraper les poignets de Gustave.
Tu vois, je te tiens aussi. Nous allons réussir, tu ne vas pas tomber.
— J’aimerais te croire, souffla-t-il épuisé.

 

Quelques règles

Le tiret utilisé est le tiret cadratin. Il ne s’agit pas du trait d’union, celui de la touche 6, ce serait trop simple. Celui-là est long : —.
Il existe plusieurs méthodes pour l’obtenir selon le logiciel utilisé, du genre « appuyer sur plusieurs touches en même temps » mais personnellement, je préfère un simple « copier-coller » d’un existant.

Il faut savoir que les guillemets sont entourés d’espaces. D’ailleurs, à l’intérieur des guillemets, il s’agit même d’espaces insécables. C’est surtout utile pour les guillemets fermants. Ce serait dommage qu’ils se retrouvent seuls sur une ligne. De même, il faut un espace après le tiret.

Les incises ne commencent jamais par une majuscule. Notez que si la réplique se termine par un point, l’incise est introduite par une virgule.

Par exemple :
« Tu es sûre que tu vas bien ? demanda-t-il.
— Oui, sûre et certaine, répondit-elle agacée. »

Dans les incises, pensez à varier vos verbes de dialogue pour ne pas toujours utiliser « dire ».

 

 

Si jamais vous avez envie que je traite d’un sujet, laissez-moi un commentaire, j’y répondrai avec plaisir lors d’un prochain article.

 

Vous aimerez aussi :

machinePTITSoigner son premier chapitre

startup-593336_640ptitTravailler son plan détaillé

persoptitConstruire les personnages

 

10 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *