Mots éparpillés : novembre 2015

motseparpillesAujourd’hui a lieu le second rendez-vous interblogueur « Mots éparpillés » de la saison. Avec une telle photo ce mois-ci, je me demande quels genres de textes vous aurez écrits.

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel « Mots éparpillés » de Margarida Llabres et Florence Gindre, projet inspiré par « Mots sauvages » de Cécile Benoist. 

 

Oh et Puis

Mots éparpillés – Novembre 2015 – Oh et Puis

Il se tenait devant la porte. Allait-il oser sonner ? Il était nerveux, ses mains étaient moites. Il était sûr que d’une minute à l’autre, des gouttes de sueur apparaîtraient. Il respira un grand coup pour se donner confiance en lui. Il ajusta les fleurs dans le bouquet. Il avait hésité avec des bonbons, mais l’image de Jacques Brel avec son petit paquet s’était invitée dans son esprit. Non, ce serait mieux des fleurs, plus présentables et tant pis si elles sont périssables.

Il avait voulu des fleurs belles comme Denise, qui resplendissent tout autant. Il avait rencontré sa beauté il y a quelques jours et depuis, il brûlait de désir pour elle. Il ne souhaitait que la revoir, la revoir et la contempler.

Ses amis s’étaient fichus de lui lorsqu’il leur avait raconté leur rencontre. Tombé amoureux, se languir d’une star du porno ! Ils disaient que ça ne pouvait arriver qu’à lui et ils avaient bien rigolé. Mais ça, c’est parce qu’ils ne la connaissaient pas ! Et dire qu’elle était derrière la porte. Il fallait qu’il trouve le courage de sonner…

Cinq, quatre, trois, deux, drinnng. Il l’avait fait. Il entendit des pas se rapprocher. Voilà, ses mains étaient en sueur. Il fallait qu’il les essuie, absolument. Si jamais elle voulait lui serrer la main, il ne pouvait pas le faire avec des mains si humides. Il avait un mouchoir dans sa poche.

La porte s’ouvrit sur la plus belle créature que la terre puisse porter. Il tira sur son mouchoir, un crac se fit entendre, les fleurs tombèrent au sol et son pantalon se déchira.

Sa vie pourrait figurer dans un bêtisier

***

Découvrez les autres participations de ce mois-ci :

Margarida Llabres de « Les mots de Marguerite »,
Jacou de « Les mots autographes »
Laura du « Carnet d’Efie »,
Claire de « Blonde thinking on sundays »
Marie de « J’habite à Waterford »
Agnès de « Mes livres, mes lecteurs et moi… ».

***

Le 15 de chaque mois, nous vous soumettons une photo de ces mots éparpillés pour que vous les libériez le 15 du mois suivant par un texte.

Pour participer, rien de plus simple :

  • écrire un texte inspiré de la photo (entre 100 et 300 mots) et le publier sur votre blog le 15 du mois suivant.
  • intégrer dans votre article la phrase « Cet article participe au rendez-vous mensuel « Mots éparpillés » de Margarida Llabres et Florence Gindre, projet inspiré par « Mots sauvages » de Cécile Benoist. » (sans oublier d’activer les liens vers les blogs)
  • nous faire savoir que vous avez écrit en commentant chez nous que votre article est en ligne.

De notre côté, sur nos blogs respectifs, nous mettrons les liens des participants à la suite de notre propre texte.

En juillet prochain, nous publierons un e-book de toutes vos participations, téléchargeable sur nos blogs. Si vous souhaitez que votre texte n’y apparaisse pas, merci de nous le signaler lorsque vous mentionnez votre participation dans les commentaires.
Vous pouvez trouver l’e-book de l’édition 2014-1015 en cliquant ici !

Voici la photo pour les textes du 15 décembre.

photo3

Mots éparpillés – Décembre 2015

Laissez libre cours à votre inspiration !

8 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *