En France aussi : Le Panier de Marseille

logo-EnFranceAussi« En France aussi » est un rendez-vous mensuel permettant de (re)découvrir la richesse et la beauté de la France. Vous pouvez retrouver toutes les participations sur la page Facebook.

Aujourd’hui, le thème du rendez-vous est « village de charme ». Sur Marseille, je n’avais que l’embarras du choix puisque la ville est une juxtaposition de petits villages. Sur la périphérie, leur structure sont encore bien visible avec les maisons construites autour de l’église (je pense à Château Combert, aux Camoins, etc.).

J’ai décidé de détailler un village qui est aujourd’hui entièrement englobé par la ville. Ce n’en est plus vraiment un mais ses ruelles nous plongent dans un autre univers, il s’agit du Panier. Ses façades colorées nous parlent de la Méditerranée.

Le Panier est situé au nord du Vieux-Port, derrière l’Hôtel de ville, sur le site d’implantation de la colonie grecque venue de Phocée et qui a fondé Massalia.
Cette nouvelle ville avait la forme d’un triangle, délimité par la mer et des remparts et comprenait trois collines : la butte Saint-Laurent, la butte des Moulins et la butte des Carmes.

Au XVIIe siècle, le Panier devient un quartier populaire lorsque la noblesse décide de la quitter pour s’installer à l’Est, dans les nouveaux quartiers conçus par Colbert. Il devient alors pauvre et insalubre.
Durant le XIXe siècle, il acquiert une mauvaise réputation. Son mode de vie propre est en grande partie lié à la mer (marins, pêcheurs, etc.)
En 1942/1943, les Allemands détruisent la partie située entre la rue Caisserie et le Vieux-Port. Les habitants sont expulsés et les habitations dynamitées.

Depuis une vingtaine d’année, Le Panier est en pleine réhabilitation. Du coup, il retrouve son charme et il est agréable de se promener dans ses ruelles.
Revers de la médaille : il devient touristique, les échoppes de souvenirs et galeries d’art commencent à l’inonder, risquant de le rendre semblable à tous ces beaux villages devenus sans âme (à part touristique).
Il est également impossible de ne pas parler de la série « Plus belle la vie » qui se déroule dans un quartier fictif inspiré de celui-ci. Du coup, un magasin y a été installé.

Voici quelques photos :

La rue des moulins depuis la rue du Panier

La rue des moulins depuis la rue du Panier

 

1409a

Rue du Panier

 

1409f

Place des Moulins

Le nom « Le Panier », viendrait de l’enseigne d’une auberge qui y était implantée au XVIIe siècle, « Le Logis du Panier », représentant un panier.
Comme je l’ai dit précédemment, Marseille est une juxtaposition d’anciens villages, d’anciens quartiers. Ce week-end, alors que nous revenions d’un baignade sur la Corniche, nous avons décidé de rentrer à pied. Ce n’est pas une mince affaire à Marseille, car on ne fait que monter et descendre ! Mais nous sommes également passé par de nombreuses ruelles et là, il est difficile de se dire que nous sommes dans la deuxième ville de France, tellement on a l’impression d’être dans des petits villages.

1510b

Traverse du Frioul

 

A la prochaine !

 

Vous aimerez aussi :

le sport à Marseille

  instantanés de vacances

le château de ma mère

les stations de ski des Marseillaix

 

20 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *