Interview de Stéphanie de Yucca Editions

L’interview de ce mois est consacré à Stéphanie, créatrice de la maison d’édition Yucca Éditions.

***

1-Portraits -2Bonjour Stéphanie, comment vous est venue l’idée de monter votre propre maison d’édition ?

Une succession d’événements, de longues conversations avec des amis auteurs et/ou éditeurs.

Étant auteure, j’ai eu affaire à trois éditeurs, je connais « l’autre côté » en quelques sortes. Deux étaient crapuleux. Comme j’ai fait des études dans le domaine, ils m’ont dit vas-y ! Dans un premier temps, nous avons sorti quelques livres à nous pour gagner en expérience, puis très vite, nous avons élargi. Je dis « nous » parce que même si je dirige, nous avons un format associatif et une dizaine de petites mains qui m’aident, du comité de lecture aux conseils techniques.

 

Quel format privilégiez-vous ?

Nous publions dans un premier temps le livre en grand format. Début 2015, nous sommes partis en double format papier/numérique pour tous nos livres. Et depuis peu, les quelques succès GF, nous les sortons en poche.

 

Quelle est votre ligne éditoriale ?

Une préférence pour les livres avec un message environnemental ou social. Fiction, polar, voyage et jeunesse. En jeunesse, nous avons des romans ado/préado et des albums. Nous avons clos la collection albums pour les prochaines années.

 yucca-editions-boutique-1407945714

Combien de livres éditez-vous par an et pourquoi cette fréquence ?

Nous publions 6 à 7 livres par an avec un objectif à court terme de 10 livres par an autant dire que c’est peu face aux nombres de manuscrits que l’on reçoit. Mais je souhaite travailler un livre correctement de la fabrication à la promotion et de ce fait, trop publier ne correspondrait pas à notre stratégie et ne serait ni prudent, ni pro. Nous ne sommes pas Albin Michel, même si nous sommes diffusés et distribués, il faut beaucoup de travail pour que nos livres « sortent du lot ». Je ne peux pas faire ça correctement si j’en sors plus.

 

Quel message souhaitez-vous faire passer ?

Un message ? Je dirai aux auteurs d’être prudents. Être publié, c’est chouette. C’est un beau rêve, mais pas à n’importe quel prix. Pour notre part, même si bien sûr, tout n’est pas parfait, nous essayons d’être… humains.

 

Participez-vous à des salons ? Si oui, lesquels et pour quelles raisons ?

Nous participons aux salons qui nous plaisent et où nous sommes bien accueillis. Donc pas forcément les plus gros, mais les plus riches en rencontres. Quelques dates : Nous serons samedi 20 juin au salon du livre associatif de Paris, le 28 juin au salon de Poitiers (86) et le 5 juillet à la fête du livre et de la gourmandise de Pampelonne (81). Vous avez toutes les dates qui s’affichent dans l’agenda de notre site.

 

Au quotidien, comment se déroule votre travail ?

C’est un métier passion, aux horaires chewing-gum et où on ne fait jamais la même chose. On ne s’ennuie pas, mais le métier d’éditeur est loin d’être simple.

 

Merci Stéphanie.

 

 

Vous aimerez aussi :

Sophie Noël

Chris Simon

logo-1Interview

Marjorie d’Exploratology

Categories: Interviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *