En France aussi : Marie-Madeleine à Marseille

logo-EnFranceAussi« En France aussi » est un rendez-vous mensuel proposé par trois blogueuses Voyage (Christelle de Voyage & Féminin, Nath’ de La Terre sur son 31 et Sylvie du Coin des voyageurs) qui (re)découvrent la richesse et la beauté de leur pays.

Lieux mystiques et légendes, voici le thème de ce mois-ci. Après quelques interrogations et hésitations, comme toujours lorsque je prends connaissance du thème, j’ai décidé de vous parler, non pas de l’attaque d’ovnis qu’il y avait eu en 1608 entre Gênes et Marseille, mais plutôt de l’arrivée de Marie-Madeleine en Provence (sujet plus sage…)

1411a

L’abbaye Saint Victor

Selon la tradition, après la mort de Jésus, Lazare, ses sœurs Marthe et Marie-Madeleine, Maximin seraient venus évangéliser la Provence, accompagnés de Marie-Salomé, la mère des apôtres Jean et Jacques, et de Marie-Jacobé, la sœur de la Vierge. Ils auraient traversé la Méditerranée à bord d’une simple barque (ce qui donna naissance aux navettes, spécialités culinaires de Marseille) et auraient débarqué dans le Lacydon, l’actuel Vieux-Port de Marseille.

1411bSur le lieu de leur débarquement se dresse aujourd’hui l’abbaye Saint-Victor où les cryptes révèlent leur passage. Les travaux les plus récents des historiens rangent cette venue au rang des légendes. Toujours est-il que ce fut l’occasion pour moi de visiter cette magnifique abbaye.

1411cElle fut fondée au Ve siècle par Jean Cassien, à proximité des tombes de martyrs tels que saint Victor de Marseille (mort vers 304).

Son architecture est très impressionnante. En arrivant, le monument fait songer à un château fort, avec ses imposantes tours crénelées alors qu’à l’intérieur, les voutes lui confèrent un aspect aérien, insoupçonnable depuis l’extérieur.

1411dDes sarcophages sont présents dans les cryptes, de nombreux ossements de saints sont visibles dans les reliquaires. En se promenant en son sein, on se sent voyager dans le temps.

Mais revenons à Marie-Madeleine et ses compagnons. Après leur arrivée, ils se sont dispersés. Lazare resta plus d’une cinquantaine d’années à Marseille, Maximin vécut à Aix-en-Provence et Marthe se retira dans un désert près de Tarascon. Marie-Salomé et Marie-Jacobée, accompagnées de leur suivante Sara s’installèrent à Saintes Maries de la mer, en Camargue (certains disent que c’est même là que la barque arriva).

Quant à Marie-Madeleine, elle se retira dans le massif de la Sainte Baume, à l’est de Marseille. Elle vécut pendant 33 ans dans une grotte naturelle qui est devenue depuis un lieu de pèlerinage, mais également le but d’une promenade fortement agréable.

1411e

Le massif de la Sainte Baume. Juste au-dessus des arbres, on peut apercevoir le sanctuaire (il faut de bons yeux ou savoir où regarder…)

Pour y accéder, il faut d’abord entrer dans une forêt aux arbres magnifiques. Ils sont vieux, ils sont grands, ils sont majestueux, ce n’est pas le genre de forêt qu’on a l’habitude de croiser dans les environs. L’ascension se fait en douceur.

1411f

1411g

Avant l’ascension finale, qui est plus rude, le sanctuaire apparaît à travers le feuillage.

1411h

Arrivés en haut, le panorama est à couper le souffle. La vue s’étend sur la plaine jusqu’à la Sainte Victoire, Marseille est visible, au loin, à l’Ouest.

1411iLa grotte a été aménagée en une église, dans laquelle se déroulent des offices.

A l’intérieur, on peut prendre un petit escalier qui descend aux sources de l’Huveaune. La légende dit que ce sont les larmes de Marie-Madeleine qui ont donné naissance au fleuve.

1411jUne statue de Marie-Madeleine y siège, offerte par Dupanloup en 1867.

Si vous souhaitez plus de détails sur la grotte, cet article est très complet.

 

Quant à nous, je vous dis

A la prochaine !

 

Vous aimerez aussi :

1409

En France aussi :
la place des Moulins​

la bouillabaisse et le pastis

Marseille by night

1501En France aussi :
la Bonne Mère
 

24 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *