En France aussi : le parc Borely

« En France aussi » est un rendez-vous mensuel proposé par trois blogueuses Voyage (Christelle de Voyage & Féminin, Nath’ de La Terre sur son 31 et Sylvie du coin des voyageurs) qui (re)découvrent la richesse et la beauté de leur pays.
Ce mois-ci, nous allons découvrir un parc. Avec un tel sujet, j’ai pensé en premier à un parc cher à mon cœur, le parc du Mugel à La Ciotat. Cependant, je voulais continuer dans ma lancée marseillaise, j’en parlerai donc peut-être une prochaine fois.
 Parc, Marseille, l’idée du parc Borely m’est venue de suite.
Ce grand espace vert, propriété de la Ville de Marseille se situe dans le 8ème arrondissement et fut aménagé entre 1860 et 1880 par Jean-Charles Alphand.

 

Pour y accéder depuis l’avenue du Prado, il suffit de franchir l’Huveaune.
Nous entrons alors dans un parc à la française (allées et cheminements rectilignes, parterres géométriques) qui met en valeur la bastide du XVIIIe siècle.

 

Un escalier monumental permet d’accéder à la bastide. En son centre se trouve le « bassin de France », orné de deux griffons et d’une sculpture rappelant la participation de la famille Borély dans le creusement du canal de Suez.
Entre ce parc à la française et la mer, en même temps que le parc, fut créé l’hippodrome.

 

Depuis la terrasse de la bastide, nous avons une belle vue sur la mer et les îles du Frioul.
Les grandes allées sont le paradis des cyclistes et des joggeurs. En journée, la fréquentation est correcte mais je n’ose imaginer les week-ends.

 

La seconde partie du parc est à l’anglaise. Les cheminements en courbe permettent d’accéder à un lac où il est possible de se désaltérer (bar) ou de louer une barquette.
 C’est dans cette partie que se trouvent la roseraie et le jardin botanique. Celui-ci n’est accessible, apparemment, que lors de visites groupées programmées. C’est bien dommage car je me faisais une joie de le visiter.
 Pour vous, est-ce que le parc Borély évoque quelque chose ?
Pour moi, il est synonyme de Marcel Pagnol.
Comment oublier que c’est ici que sa tante l’emmenait et y a rencontré l’oncle Jules ?
Après avoir découvert ce parc de visu, je me suis amusée à regarder l’extrait qui en parle dans « La gloire de mon père » et c’est amusant d’y voir ces endroits. Je vous le laisse découvrir dans la vidéo.

 

Sur ces belles images, je vous souhaite de bonnes vacances.
La tenue du blog reprendra à la rentrée (sauf peut-être début août pour un éventuel billet de ce rendez-vous mensuel).

 

A la prochaine ! Et bonnes vacances !

 

Vous aimerez aussi :

En France aussi :
Les calanques

En France aussi :
Les îles du Frioul

La place des Moulins

La bouillabaisse et le pastis

32 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *