Le pouvoir d’une photo

Cela fait plus d’une heure que nous discutons toutes les deux. Ses souvenirs s’égrènent les uns après les autres. Je pose de nombreuses questions, elle me répondant sommairement.
Soudain, elle se lève :
            – Je vais chercher des photos, vous allez voir.

 

Je la vois se déplacer doucement vers sa chambre, l’entends ouvrir des tiroirs. Au bout d’un petit moment, elle revient du même pas chancelant avec une enveloppe kraft.
Ses mains ridées tremblent en l’ouvrant et elle fait glisser les photos qu’elle contient sur la table devant moi.

 

Elle s’installe à mes côtés et attrape une photo de classe.
            – Je suis ici, m’indique-t-elle d’un doigt tremblant.
Je vois une petite fille sagement assise, les pieds et les mains croisés. Ses cheveux noirs coupés au carré reposent sur son tablier à carreaux. Elle est une des seules à en porter un ainsi, les autres étant généralement noirs. Pas une ne sourit, toutes sont emplies de ce moment solennel du passage à la postérité. La maîtresse pose fièrement à l’arrière.

 

Elle regarde également la photo et son doigt se tend à nouveau :
            – Ici, c’est Ginette.
Ses yeux se sont allumés en me disant ceci.
            – Et là Simone.
Un accent joyeux a accompagné sa phrase.

 

Elle est partie dans sa jeunesse, j’ai l’impression qu’elle s’allume de l’intérieur tandis qu’elle continue de me désigner ses amies.

 
 
Photo : David Gaborit Licence Creative Commons
 
 
Vous aimerez aussi :

Offrez-vous une biographie 

Le pouvoir d’une photo 

La genèse d’un guide

Mon premier voyage 

Faites un livre de votre expat  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *